Séminaire

Analyse de la représentation de Facebook et de Twitter dans la presse gratuite (Metro) en Finlande, France et Grèce entre 2007 et 2011.

À la faveur de l’apparition sur la scène mondiale, d’un phénomène médiatique nouveau, appelé les médias sociaux, l’étude cherche à comparer la présentation qu’en a fait le journal gratuit Metro dans 3 pays européens pour répondre à la question : de quelle façon s’effectue dans le journal Metro de trois pays européens l’intégration d’un nouvel objet discursif tel que les médias sociaux ? Dans chaque pays on a cherché :
• Quels aspects des médias sociaux (Facebook et Twitter) ont été mis en valeur ?
• Quel contexte socio-historique, dont le journal se fait l’écho, a servi de berceau à l’apparition des médias sociaux ?
• Sur quelles pratiques ou traditions culturelles ou intertextualités se sont-ils articulés ?
• Quelle porosité avec d’autres pays sont ou non mises au jour dans ce qui a trait à Facebook et à Twitter ?
Nous avons également cherché à déterminer si des traits communs mis en valeur par le journal se retrouvaient dans les 3 pays ? Dans deux ? Quels traits ?
L’objectif global du projet était de voir si un même phénomène (l’apparition de Facebook et Twitter) donnait lieu à des représentations similaires dans le même titre de presse de 3 pays différents (globalisation de l’information) ou au contraire si ces représentations étaient très différentes (contextualisation nationale prépondérante). Dans quelle mesure ces deux mouvements pouvaient-ils s’unir dans une forme particulière de « glocalisation » ?

Invité.e.s

Eija Suomela (Finlande)
Anthippi Potolia (Paris 8)
Christine Develotte (ENS de Lyon)
Avec la participation de Christelle Combe (Aix en Provence)

Organisateurs

Mabrouka EL HACHANI (ELICO)

Date et lieu

5 avril 2019

Université Lyon 3


Membre(s) ELICO impliqué(s)