Séminaire

Analyse de la représentation de Facebook et de Twitter dans la presse gratuite (Metro) en Finlande, France et Grèce entre 2007 et 2011.

Analyse de la représentation de Facebook et de Twitter dans la presse gratuite (Metro) en Finlande, France et Grèce entre 2007 et 2011.

 

A la faveur de l’apparition sur la scène mondiale, d’un phénomène médiatique nouveau, appelé les médias sociaux, l’étude cherche à comparer la présentation qu’en a fait le journal gratuit Meto dans 3 pays européens pour répondre à la question : de quelle façon s’effectue dans le journal Metro de trois pays européens l’intégration d’un nouvel objet discursif tel que les médias sociaux ? Dans chaque pays on a cherché :

  • Quels aspects des médias sociaux (FB et Twitter) ont été mis en valeur ? 
  • Quel contexte socio-historique, dont le journal se fait l’écho, a servi de berceau à l’apparition des MS ?
  • Sur quelles pratiques ou traditions culturelles ou intertextualités se sont-ils articulés ?
  • Quelle porosité avec d’autres pays sont ou non mises au jour dans ce qui a trait à FB et à Twitter ?

Nous avons également cherché à déterminer si des traits communs mis en valeur par le journal se retrouvaient dans les 3 pays ? Dans deux ? Quels traits ?

 

L’objectif global du projet était de voir si un même phénomène (l’apparition de FB et Twitter) donnait lieu à des représentations similaires dans le même titre de presse de 3 pays différents (globalisation de l’information) ou au contraire  si ces représentations étaient très différentes (contextualisation nationale prépondérante). Dans quelle mesure ces deux mouvements pouvaient-ils s’unir dans une forme particulière de « glocalisation ». 

Invité.e.s

Anthippi POTOLIA est maître de conférences à l’université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis et membre du laboratoire EXPERICE (EA 3971).

Ses recherches portent notamment sur l’analyse des discours numériques et les technologies éducatives dans l’enseignement-apprentissage des langues.

Elle a participé à différents projets et réseaux européens dont Apprentissage des langues et médias sociaux : 6 dialogues clés, Résope : TILA et TeCoLa.

Ses derniers ouvrages : Enseignement/apprentissage des langues et pratiques numériques émergentes (ouvrage codirigé avec D. Lemay, EAC ; 2016) ; « Regards croisés sur la télécollaboration » (n° spécial de la revue Alsic, 2017, codirigé avec S. Stratilaki).

 

Christine DEVELOTTE est professeur des universités émérite à l’ENS de Lyon et membre du laboratoire ICAR (UMR 5191).

 Elle s’intéresse à la communication par écran et à l’analyse des discours numériques.

 

Depuis 2014 elle est responsable du groupe de recherche pluri-disciplinaire « Interactions Multimodales par Ecran » dans le cadre duquel elle anime un séminaire http://impec.sciencesconf.org/resource/page/id/23 à l’ENS de Lyon.

 

 En dehors du projet RESOPE, elle co-dirige les projet « Présences numériques » https://impec.sciencesconf.org/resource/page/id/47 et « Interactions inTergénérationnelles Avec éCrans » https://impec.sciencesconf.org/resource/page/id/44.

Dernier ouvrage : (2018) Screens and Scenes. Multimodal Communication in Online Intercultural Encounters.(Richard Kern & Christine Develotte ed.) New-York, Routledge.

 

Organisateurs

Mabrouka El Hachani – ELICO

Date et lieu

5 avril 2019 / 13h30-16h30

Salle CAILLEMER, 15 quai Claude BERNARD 69007 LYON (entrée 1 rue de l’Université).