Colloque

Politiques culturelles et ordre social 1968–2018 : morales, écarts, possibles

International Symposium Cultural policies and social order 1968–2018: ethics, disparities, eventualities –

Colloque organisé dans le cadre du projet de recherche DECLART, Politisation par l’action artistique et circulation de la Déclaration de Villeurbanne, 1968-2018, Appel à projet interne de l’université Lyon 2 : ELICO EA 4147 (coord.), Passages XX-XXI EA 4160; Maison des Sciences de l’Homme Lyon–Saint-Etienne (MSH LSE); Bibliothèque Municipale de Lyon (BML) ; École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon (ENSBAL); Comité d’Histoire du Ministère de la Culture et de la Communication (CHMCC); TNP Villeurbanne.

En mai 1968, des États généraux de la Culture se tiennent au Théâtre de la Cité de Villeurbanne, autour de Roger Planchon et Francis Jeanson : un manifeste marquant est rédigé, intitulé Déclaration de Villeurbanne. Lyrique et prospective, la Déclaration émane d’une autorité collective formée de vingt-trois « directeurs des Théâtres populaires et des Maisons de la culture ». Ensemble, ils défendent un projet de rupture et aussi de pouvoir, tout en décrivant un espace public fragmenté – en somme une sorte de morale politique. Ce texte connaîtra une destinée particulière à la fois en tant que centre de gravité et comme point de variation des énonciations politiques de la culture et du rôle social de l’art, notamment dans le champ du théâtre (Delhalle 2006, 2017).

Nous avons souhaité nous saisir de la Déclaration de Villeurbanne, texte fondateur, engagé et ambigu, pour nous pencher sur la politisation par la culture à partir du point de rupture de 1968. L’évolution des référentiels de l’action culturelle et la façon dont ils parlent de (ou taisent) la relation entre politique et culture sera analysée lors du colloque dans trois directions : la spécialisation des protagonistes de la culture (opérateurs, artistes, public) ; la territorialisation de la culture (entre essoufflement des politiques culturelles nationales, internationalisation et montée en puissance du fait urbain) ; les cadres institutionnels et organisationnels de l’activité culturelle (leur caractère contraignant et leurs interstices).

La réflexion collective et pluridisciplinaire sur les mutations de l’action culturelle donnera lieu à la production d’un livre blanc sur l’état des lieux des relations entre actions culturelles et morale politique.

En partenariat avec le Théâtre National Populaire de Villeurbanne.

Organisateurs

Comité d’organisation du colloque : Julia Bonaccorsi (ELICO, Université Lyon 2), Murilo Bernardi (Université Lyon 2), Jacques Bonniel (Centre Max Weber, Université Lyon 2), Sarah Cordonnier (ELICO, Université Lyon 2), Camille Jutant (ELICO, Université Lyon 2), Michel Kneubhüler (Comité d’Histoire du Ministère de la Culture et de la Communication), Elmira Prmanova (ELICO, Université Lyon 2).

Date et lieu

12 décembre 2018

12 décembre : Théâtre National Populaire, Villeurbanne
13 décembre : Maison international des langues et des cultures (MILC), 35 rue Raulin, 69007 Lyon

Inscription obligatoire : https://policult68.sciencesconf.org/registration