APA – Activité Physique Adaptée

2017–2019

Avec près de 50 000 femmes atteintes par an en France, le cancer du sein (CS) constitue la première cause de cancer chez la femme. En plus de la radiothérapie, près de 30 000 femmes par an atteintes de CS localisé bénéficient de traitements adjuvants après la chirurgie et la survie est supérieure à 80% à 5 ans. Il a été démontré dans des essais randomisés que l’activité physique (AP) pouvait améliorer l’observance des traitements, la qualité de vie, la condition physique après la maladie, la fatigue et l’image de soi des patientes atteintes de cancer du sein localisé (CS). Si la promotion systématique dans le parcours de soin de la pratique d’une AP et de comportements nutritionnels adaptés chez les patients atteints de cancer fait l’objet de plusieurs recommandations nationales, les modalités de mise en œuvre dans le parcours de soins des patientes, d’une AP et de comportements nutritionnels adaptés, restent à définir.

Pour y répondre, le présent projet de recherche structurant a pour objectif d’étudier l’activité physique et les comportements nutritionnels chez les patientes atteintes de cancer du sein, pendant et après les traitements. Les objectifs spécifiques du projet sont :

WP 1 : d’étudier les typologies de patientes et la cinétique d’installation des symptômes au cours du parcours de soins afin de développer des approches d’activité physique et nutritionnelles adaptées ;

WP 2 : de systématiser la prise en charge en AP des patientes atteintes de cancer du sein à l’aide d’objets connectés et d’en mesurer l’impact sur le niveau d’AP de femmes traitées pour un cancer du sein localisé ;

WP3 : d’évaluer l’acceptabilité des objets connectés en santé et relatifs au quantified-self chez les patientes atteintes de cancer du sein et d’en appréhender les croyances et représentations.

Responsable(s) scientifique(s)

Françoise Paquienséguy pour Elico & Marie Préau pour le Greps pour le WP 3

Unité(s) de recherche impliquée(s)

GrEPs – Université Lyon2


Production(s) scientifique(s) liée(s)aa

[ACL]

Paquienséguy Françoise,  « Smart City et Opendata : à qui profitent les données ouvertes ? », 3e Colloque du Collège International des Sciences du Territoire « En Quête de territoire(s) – Looking for territories? » Grenoble, 17-18 mars 2016

[PTVR]

Auboussier Julien, Goepfert Eva-Marie, Garcin-Marrou Isabelle. Le risque industriel dans la presse écrite de 1970 à 2010 : une étude dans la vallée du Rhône. Numéro 2015-06 de la collection Les Cahiers de la sécurité industrielle, Fondation pour une culture de sécurité industrielle, Toulouse, 2015, France, 77 p. 


Production(s) scientifique(s) liée(s)

ACL

Paquienséguy Françoise,  « Smart City et Opendata : à qui profitent les données ouvertes ? », 3e Colloque du Collège International des Sciences du Territoire « En Quête de territoire(s) – Looking for territories? » Grenoble, 17-18 mars 2016

PTVR

Auboussier Julien, Goepfert Eva-Marie, Garcin-Marrou Isabelle. Le risque industriel dans la presse écrite de 1970 à 2010 : une étude dans la vallée du Rhône. Numéro 2015-06 de la collection Les Cahiers de la sécurité industrielle, Fondation pour une culture de sécurité industrielle, Toulouse, 2015, France, 77 p. 

Unités de recherche porteuses

Clara Cancéropole Lyon Auvergne Rhône-Alpes

Membre(s) ELICO impliqué(s)


Manifestation(s) scientifique(s) liée(s)