DECLART – Politisation par l’action artistique et circulation de la Déclaration de Villeurbanne, 1968-2018

2018

L’objectif général de ce projet est de comprendre et analyser la politisation par la culture à partir du point de rupture de 1968. En ce cinquantième anniversaire de Mai 68, il semble possible de revenir sur l’évolution des référentiels et sur la façon dont ils parlent (ou taisent) la relation entre politique et culture.

La recherche porte sur un corpus inédit de sources et d’archives, qu’elle analysera, documentera et interprètera dans une double approche scientifique et plastique. Ce corpus sera constitué à partir d’un texte pivot : le texte de la Déclaration de Villeurbanne, daté du 25 mai 1968, qui émane d’une autorité collective formée de 23 « directeurs des Théâtres populaires et des Maisons de la culture ». 

L’originalité de la démarche concerne sa perspective généalogique et interdisciplinaire (Sciences de l’information et de la communication (SIC), Etudes théâtrales, Design, en appui avec la BML et le CHMCC) : une dimension inédite de la recherche réside dans l’attention que ces disciplines peuvent porter ensemble à la constitution d’un corpus de textes et d’images sur une période de 50 années, autour de la Déclaration de Villeurbanne, aux circulation de ces documents, à la créativité de leurs réappropriations et arraisonnements, labiles selon les supports et les contextes locaux, politiques et institutionnels, silences et impensés.

Les équipes en SHS et en Design construiront un cadre commun de réflexion sur les circulations de la Déclaration du point de vue esthétique et graphique, notamment par la production d’un colloque à mi-parcours, d’un site web et d’une exposition finale.

Ce projet prolonge les recherches menées à ELICO sur les rapports entre cultures et territoires et s’inscrit en particulier dans le chantier « Cultures écrites, cultures numériques » qui interroge les pratiques et les transformations politiques des modes de circulation des textes, des savoirs, des biens culturels.

Responsable(s) scientifique(s)

Julia Bonaccorsi

Unité(s) de recherche impliquée(s)

ELICO EA 4147

Passages XX-XXI EA 4160

 

Partenaire(s)

  • Maison des Sciences de l’Homme Lyon – Saint-Etienne (MSH LSE) 
  • Bibliothèque Municipale de Lyon (BML)
  • Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon (ENSBAL)
  • Comité d’Histoire du Ministère de la Culture et de la Communication (CHMCC)

            

Valorisations, productions

La réflexion collective et pluridisciplinaire a été développée les 12 et 13 décembre 2018 lors d’un colloque organisé à Lyon et Villeurbanne, dans les murs mêmes du TNP, ex-théâtre de la Cité de Villeurbanne.  Lien 

Une parole collective et contrastée et non consensuelle, s’est exprimée lors de ces deux journées, à partir d’un dialogue exigeant entre les chercheur.es français.es, mais aussi belges, serbes et canadien.nes, spécialistes de la médiation, de la socio-économie de la culture, des études théâtrales, en synergie avec les praticien.nes invité.es pour discuter les communications.

 Le colloque a été organisé par : ELICO EA 4147, Passages XX-XXI EA 4160; l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon (ENSBAL); le Comité d’Histoire du Ministère de la Culture (CHMC); en partenariat avec le Théâtre National Populaire à Villeurbanne (TNP), avec le soutien de l’Université Lumière Lyon 2 et de la Maison des Sciences de l’Homme Lyon Saint-Etienne (MSH LSE).

 

Unités de recherche porteuses

ELICO EA 4147

Financement

Appel à projet interne 2018 – Université Lumière Lyon 2