Programme de recherche

Moovabat

2017–2020

Le projet MOOVABAT s’inscrit dans un contexte d’innovation favorable à la production de bâtiments dits « intelligents » appliqué au secteur tertiaire. Il a pour objectif de développer des bâtiments technologiques ou à atmosphère contrôlée, versatiles et à haute efficacité énergétique intégrant des techniques de conception modulaire (modules PODES connectés sur une colonne vertébrale menant à l’espace commun du HUB) et une démarche BIM adaptée à cette modularité dans le temps et dans l’espace. Le projet bénéficie du soutien de l’ADEME, qui, sous la forme d’une avance sur recette, finance la réalisation d’un démonstrateur devant accueillir de la « bio-technologie » sur le site de Saint-Ismier dans l’Isère. Celui-ci sera constitué de 2 étages de 846 m2 chacun, de 44 PODES de 19m2 chacun, de 400m2 de bureaux et de 560 m2 d’espace laboratoire. Le projet réunit un consortium de cinq acteurs, qui souhaite faire appel à la recherche en sciences humaines et sociales afin d’adresser les problématiques suivantes lors de la conception du projet :

  • Une meilleure prise en compte de l’humain lors de l’optimisation de l’automatisation des systèmes de régulation et de pilotage des atmosphères intérieures.
  • Les conditions humaines et sociales nécessaires à la construction d’un système BIM efficace en situation de forte innovation. Le juste degré d’implication et les consultations des usagers finaux dans la phase de conception.
  • Méthode de travail, ergonomie des outils numériques et de communication favorisant une plus grande collaboration des partenaires lors des phases de conception et de suivi.
  • L’acceptation et l’appropriation du bâtiment par ses usagers, condition essentielle de la réussite de la conduite du changement et du respect des procédures permettant d’atteindre les gains énergétiques souhaités.
  • L’interpénétration entre le bâtiment et l’usager comme vecteur d’une réussite de la transition énergétique.

Responsable(s) scientifique(s)

Valérie Colomb

Partenaire(s)

  • Le LAURE (Lyon Architecture Urbanisme Recherche) est une composante de l’Unité Mixte de Recherche 5600 « Environnement Ville Société », laboratoire pluridisciplinaire structurant sur le territoire de Lyon Saint Etienne, qui traite des modalités par lesquelles les sociétés contemporaines, fortement urbanisées constituent, instituent et utilisent leurs environnements. L’une des entrées thématique du LAURE porte sur les performances et la signification des transitions techniques à l’oeuvre et s’intéresse aux relations que l’architecture (en tant qu’objet ou en tant que processus) entretient avec la sphère technique.
  • L’équipe MAP-Aria est une composante de l’UMR multisite 3495 MAP « Modèles et simulations pour l’Architecture et le Patrimoine ». Une thématique centrale du MAP concerne la place et le rôle des technologies, des outils et des méthodes numériques dans les pratiques de la conception. L’équipe MAP-Aria développe l’outil EcCoGen (Eco- Conception Générative), dont la finalité est d’aider à la prise de décision, dès la phase amont, pour la conception d’édifices plus pertinents sur le plan énergétique et environnemental.

 


Membre(s) ELICO impliqué(s)