Programme de recherche

Smart Cities à la chinoise

2017–2019

Ville particulière en Chine de par son histoire,  cela fait déjà plus de dix ans que la ville de Hangzhou a été choisie par le ministre du Logement et du Développement Urbain et Rural, et par celui de l’Industrie et des Technologies de l’Information pour devenir une des dix « ville pilote de l’informatique » en Chine, programme ensuite devenu ensuite plan Smart City qui s’ouvrira avec Hangzhou. Hangzhou doit ainsi devenir une ville intelligente, connectée et durable où le recours au numérique permettrait d’atteindre des objectifs vertueux alliant développement durable et optimisation dans l’idéologie forte des Industries créatives (Bouquillion, Mœglin, Miège, 2015). L’élément premier de cette smart city en sera la plateforme d’Alibaba Group et tous les services intégrées ou applications qu’elle propose.   Hangzhou devient une ville de plus en plus globalisée, les frontières de l’espace urbain se transforment avec le monde numérique, la définition de l’urbanisation sera bientôt reconstruite par les nouvelles applications qui apparaissent sur les smartphones. Ce nouveau mode de vie numérique des habitants changera et enrichira l’imaginaire urbain.

Problématique

Le groupe Alibaba est une jeune entreprise chinoise déjà l’égale des Gafa sur son territoire d’origine. Initialement organisée autour du commerce en ligne, elle développe aujourd’hui des stratégies d’intégration verticale et de diversification horizontale qui  en font un acteur puissant en Chine comme à l’international. Véritable « born global », cette « Internet company » transforme l’image de la ville de Hangzhou valorisée à la fois par l’entreprise, son campus et ses applications, mais toujours citée et mise en avant par Jack Ma, son Chief Executive Officer et fondateur. Divers enjeux se croisent dans ce cas d’études, la volonté publique de passer très vite des « villes pilotes internet » à des Smart cities innovantes et exemplaires,  la médiatisation d’une réussite à la chinoise, la modernisation de la ville elle-même. Plusieurs acteurs se mettent en ordre de marche, dans une sorte d’accord tacite et de communauté d’intérêt, pour faire de Hangzhou une smart city porteuse d’idéaux internationaux (ville soutenable, durable, etc) qui en transformerait la perception générale.

Responsable(s) scientifique(s)

Françoise Paquienséguy

Unité(s) de recherche impliquée(s)

ELICO EA 4147

IAO UMR 5062

Partenaire(s)

IAO UMR 5062

Sci-Tech University of Zhejiang

Unités de recherche porteuses

ELICO

Membre(s) ELICO impliqué(s)